Marketing d’affiliation : Les 5 erreurs à ne pas faire

Vous vous lancez dans le marketing d'affiliation et voulez éviter de faire des erreurs ? Voici les 6 erreurs à éviter dans l'affiliation.
marketing d affiliation
Sommaire

Depuis 2012, l’année où j’ai commencé l’affiliation, j’ai vu des centaines de personnes se lancer dans ce business et échouer. Moi-même j’ai fait de nombreuses erreurs, qui auraient pu me décourager. Parce que dans le marketing d’affiliation comme dans n’importe quel business sur Internet, si vous n’avez pas de résultat, vous voudrez arrêter. Je veux donc vous expliquer les erreurs à éviter dans l’affiliation marketing.

Info : Dans l’article précédent, nous avons vu ensemble 4 conseils pour débuter dans l’affiliation. J’ai pensé que cet article pourrait vous intéresser parce que c’est un parfait complément à celui que vous lisez actuellement.

C’est quoi le marketing d’affiliation ?

L’affiliation est un business dans lequel un annonceur (une marque, un site e-commerce) propose de rémunérer des affiliés pour faire la promotion de ses produits physiques ou produits virtuels, de ses services ou encore de ses coaching ou formations en ligne. Dans un précédent article, je vous propose une définition de l’affiliation.

Il existe différentes façons de faire de l’affiliation (blogging, chaîne YouTube, réseaux sociaux). Mais aussi différents moyens de générer des revenus avec l’affiliation. En effet, les annonceurs peuvent proposer :

Pourquoi faire du marketing d’affiliation ?

L’affiliation est selon beaucoup de blogueurs (dont moi) la meilleure source de revenus sur Internet. D’ailleurs, j’en vis très bien depuis plus de 10 ans. Et même si ce n’est pas ma seule source de revenus, c’est ma préférée ! Pourtant, aujourd’hui ce n’est plus ma principale façon de gagner de l’argent sur Internet.

Mais comme on a pu le voir dans cet article sur les raisons de faire de l’affiliation, ce business a de nombreux avantages. Notamment le fait de gagner des commissions en automatique et sans avoir besoin de gérer le support client ensuite. Par exemple, avec mes formations, je fais des ventes en automatique, mais je dois répondre aux questions de mes élèves ensuite. Alors qu’avec l’affiliation, quand on fait une vente, on n’a pas de travail ensuite. C’est une source de revenus passifs.

Quelles sont les erreurs à éviter dans le marketing d’affiliation ?

Entrons maintenant dans le vif du sujet pour voir les erreurs à éviter dans l’affiliation.

① Rejoindre le programme d’affiliation Amazon

C’est un peu provocateur… mais c’est vrai ! Quand je vois des « experts » en affiliation dire à des affiliés débutants de s’inscrire au programme partenaire Amazon, je me dis qu’ils ne doivent pas être si experts que ça. Parce que le club partenaire Amazon (ou Amazon Associates) est l’un des pires programmes d’affiliation actuellement.

Dans un prochain article, on verra ensemble une présentation du programme d’affiliation Amazon. Mais voici pourquoi je pense que le programme partenaires Amazon n’est pas un bon programme :

Conseil : Il existe des centaines de bonnes plateformes d’affiliation et de programmes d’affiliation. Et dans cet article, nous verrons ensemble comment reconnaître un bon programme de partenariat.

② Penser « parrainage » et pas « affiliation »

Vous connaissez peut-être la plateforme de freelances 5euros.com. Cette plateforme a un programme de parrainage avec un mode de rémunération assez radin : 1€ de commission sur la première vente générée par l’affilié. Donc si un affilié apporte 50 clients et que ces clients font au total chacun 1 000€ HT d’achat, l’affilié va toucher des commissions de 1€ sur chaque client, donc 50€. C’est une manière de monétiser son site, mais pas de gagner de l’argent avec.

Pour rentabiliser son site Internet, il faut penser « affiliation long terme » et pas « parrainage court terme ». Dans le programme d’affiliation BeFreelancr, vous touchez 20% à vie sur le montant HT des achats de vos filleuls. Donc pour reprendre notre exemple, si vous parrainez 50 clients qui achètent en moyenne pour 1000€ HT, vous gagnerez donc 50 fois 200€ (20% de 1 000€), soit 10 000€. Avec un programme vous gagnez 50€, et avec un autre vous gagnez 10 000€, pour le même travail.

③ Faire la promotion d’un produit de mauvaise qualité

Tous les jours, je vois des affiliés recommander des produits, des services ou des logiciels de mauvaise qualité. Et parfois même des arnaques, avec certains affiliés dans la finance, faisant la promotion de systèmes de Ponzi par exemple. Ces affiliés perdent leur notoriété en faisant ça. Au contraire, vous devez uniquement promouvoir les produits que vous aimez.

Par exemple, sur ce blog, je ferai parfois la promotion d’outils marketing que j’utilise. Mais à chaque fois je le préciserai (qu’il s’agit d’un lien affilié). Et je ne ferai la promotion que de logiciels que j’utilise moi-même et que j’apprécie. Si vous voulez gagner de l’argent sur le long terme avec l’affiliation, vous devez être transparent et honnête avec vos visiteurs.

④ Ne pas créer de contenu

Il existe différentes façons de faire de l’affiliation. Mais certains affiliés pensent que le meilleur moyen de percevoir des commissions avec l’affiliation, c’est de faire du spam. Donc ils passent leur temps à publier sur des groupes Facebook sans apporter de valeur. Groupes qui parfois ne sont même pas en rapport avec le programme d’affiliation dont ils font la promotion. Cette méthode ne fonctionne pas.

Pour recevoir des commissions, il faut générer du trafic et apporter de la valeur. Par exemple, cet article va m’apporter du trafic qualifié (des gens intéressés par l’affiliation). Et je vais apporter de la valeur à mes visiteurs. Si j’avais mis des liens d’affiliation dans cet article, j’aurais gagné des commissions. En créant du contenu sur votre blog ou votre chaîne YouTube, vous augmentez vos chances de résultats.

Info : Créer du contenu permet de gagner des revenus passifs. En effet, les articles de blog sont visibles sur Google et les vidéos sur YouTube. Google et YouTube sont les deux plus gros moteurs de recherche. Donc quand une personne fera une recherche, elle aura des chances de tomber sur votre blog ou chaîne, et de cliquer sur votre lien d’affiliation. Alors qu’un contenu sur les réseaux sociaux a une durée de vie limitée (remplacé par les plus récents).

⑤ Ne pas optimiser ses contenus pour le SEO

On a vu qu’il fallait créer du contenu pour son blog et/ou sa chaîne YouTube. Mais mettre du contenu ne suffit pas, il faut l’optimiser pour le référencement naturel. Dans un précédent article, on a vu ensemble comment rédiger un bon article affilié. Mais si vous voulez aller beaucoup plus loin, je vous invite à rejoindre ma formation SEO pour apprendre à référencer votre blog WordPress.

Parce qu’il vaut mieux rédiger 50 articles par an (1 par semaine) d’environ 1 000 mots et bien optimisé. Plutôt que d’écrire 250 articles par an (5 par semaine) de 200 mots et non-optimisé. Pour vous donner une idée, cet article fait 1377 mots. La qualité est primordiale par rapport à la quantité. Il vaut mieux écrire un article par semaine qui sera en première page de Google, que cinq qui seront mal classés.

⑥ Ne pas utiliser d’auto-répondeur

Je vais finir cet article par une petite histoire. En janvier 2012, j’ai commencé mon blog d’affiliation. J’écrivais tous les jours et ça me plaisait. Mon nombre de visiteurs commençait à augmenter. Mais je me refusais de prendre un outil d’emailing. Pour moi, les auto-répondeurs n’étaient pas obligatoires… J’ai changé d’avis en juin, quand j’avais seulement gagné 100€ en 6 mois avec mon blog.

Je me suis dit que j’allais utiliser un outil d’envoie de mails. Et le mois suivant je commençais à gagner ma vie avec mon blog. Un petit investissement de quelques euros par mois me permettait de capturer les e-mails et d’envoyer mes offres promotionnelles à mes abonnés. En plus, je pouvais créer une confiance sur la durée.